Projet de PDU révisé, Anneau des sciences, SDUC et subvention à l’ALE au menu du conseil métropolitain du 6 mars 2017

dsc000442

Au cours de ce conseil, le groupe CIMéT est intervenu sur 4 dossiers importants :

Projet de PDU révisé : Pour Marylène MILLET, « L’analyse du contenu de ce projet de PDU révisé, tant au regard des objectifs qu’ils fixent, que des moyens pour les atteindre, révèle une vision équilibrée qui nous permet de répondre aux grands enjeux pour notre territoire. Ces enjeux autour de la révision du PDU sont immenses. Ce dernier nous donne de nouveaux objectifs et un plan d’actions. A nous de veiller à sa mise en œuvre, ce qui ne sera évidemment pas facile dans le contexte budgétaire actuel. Mais cela n’en reste pas moins nécessaire »

Projet Anneau des sciences : Roland CRIMIER a rappelé l’importance d’aller plus loin dans les études et la définition concrète du projet de l’anneau des sciences qui est un investissement d’avenir. L’Anneau des sciences et le réseau du Sytral renforcé seront bien complémentaires et permettront, ensemble, un rééquilibrage de notre territoire en matière d’infrastructures de transport au profit de l’ouest lyonnais.

Approbation du schéma directeur d’urbanisme commercial (SDUC) 2017-2020 : Pour Fouziya BOUZERDA, « Le schéma directeur d’urbanisme commercial permet de fixer les grandes orientations de la politique d’urbanisme commercial sur le territoire de la Métropole. Néanmoins, si le développement commercial est avant tout l’affaire des commerçants, la vitalité commerciale d’une Ville repose également sur les différents actions que peuvent mettent en œuvre les communes, en lien étroit avec les acteurs locaux et les associations de commerçants, et avec le soutien de la Métropole ».

Agence locale de l’énergie (ALE) – Subvention pour l’année 2017 : Roland CRIMIER a rappelé le rôle clé de l’ALE dans l’accompagnement de la transition énergétique territoriale sur laquelle nous sommes engagés. C’est en effet une porte d’entrée des particuliers sur les questions d’énergie et une interface affirmée aux professionnels, via leur implication dans les réseaux techniques. Mais c’est aussi un relais des acteurs institutionnels du territoire, comme l’illustre la convention avec l’Université, dans le cadre de leur engagement en faveur de la transition énergétique.

 

 

Lancement du second séminaire d’ensemble de la démarche d’élaboration du Schéma directeur des énergies !

Gérard Collomb (Président de la Métropole) et Roland Crimier (Vice-Président de la Métropole et élu du groupe CIMéT) ont lancé ce matin le second séminaire d’ensemble de la démarche d’élaboration du Schéma directeur des énergies du Grand Lyon à l’Université Lyon 2.

L’occasion pour  les acteurs institutionnels et économiques de la transition énergétique du territoire de partager solutions, projets et études avec les équipes de la Métropole de Lyon, afin de construire la stratégie énergétique métropolitaine à horizon 2030.

Lancée début 2016 lors d’un appel à contributions, le  Schéma directeur des énergies est une démarche de planification énergétique territoriale qui rassemble plusieurs partenaires. Tous sont portés par l’ambition commune d’adapter la transition énergétique de la Métropole de Lyon avec les spécificités et les réalités existantes.

L’objectif à long terme est d’organiser les réseaux et les installations de production afin d’aboutir à un système énergétique plus durable.

Les actions menées dans le cadre de ce schéma directeur des énergies va permettre de préciser les objectifs des actions du plan climat énergie territorial (PCET) en matière de production et de distribution énergétique, tout en intégrant les enjeux de réduction des consommations.

Cette démarche permettra de nourrir la prochaine vision du PCET à horizon 2030.

CONSEIL DE LA MÉTROPOLE DU 30 janvier 2017 : Déclassement de l’A6/A7 et Budget 2017

Au cours de ce conseil, le groupe CIMéT est intervenu sur 2 dossiers importants :

– Déclassement de l’A6/A7 en cœur d’agglomération : Pour Roland CRIMER, « le déclassement de la portion de l’A6/A7 en cœur d’agglomération décidé par l’Etat est une avancée majeure qui ne constitue pas la fin de l’histoire mais bien son commencement. Il doit être conçu comme un élément parmi d’autres d’un projet global et cohérent pour répondre aux enjeux de déplacements sur le territoire de la Métropole »

 

Budget primitif 2017 : Pour Fouziya BOUZERDA, « Tous nos efforts de rationalisation budgétaire sont payants avec une évolution des dépenses de fonctionnement entre 2016 et 2017 limitée à seulement 0.3%. Cela nous permet de dégager des marges de manœuvre pour nous consacrer à l’essentiel, c’est-à-dire :
– Continuer d’investir pour préparer l’avenir
– C’est aussi être en mesure de faire face à des dépenses nouvelles et parfois imprévues, à l’image du déclassement de la portion de l’A6/A7 en cœur d’agglomération
– Plus largement, c’est poursuivre au quotidien un programme d’actions ambitieux dans les différents champs de compétences de la Métropole dont le budget est également l’occasion d’affirmer nos choix sur les grandes politiques que nous entendons mener »

Rapport sur le développement durable 2016, Débat d’orientations budgétaires 2017 et Modification de la gouvernance des Aéroports de Lyon au menu du CONSEIL DE LA MÉTROPOLE DU 12 DÉCEMBRE 2016

dsc000442

Au cours de ce conseil, le groupe CIMéT est intervenu sur 3 dossiers importants :

Rapport 2016 sur le développent durable : Pour Marylène MILLET, « La lutte contre la pollution de l’air doit constituer une priorité de l’action de la Métropole, même si on ne peut évidemment réduire le développement durable à cette seule problématique. La Métropole a pour cela récemment adopté des plans d’actions ambitieux : le plan Oxygène, le plan mobilités douces 2016-2020 ou le Plan Climat Énergie Territorial. Définir des objectifs ambitieux est nécessaire. Mais nous devrons veiller à mettre en œuvre le plus rapidement possible les mesures inscrites. Sous peine d’avoir de plus en plus de mal à respirer…»

Débat d’orientations budgétaires 2017 : Fouziya BOUZERDA a rappelé les principes d’actions que les élus du groupe CIMéT défendent : une gestion rigoureuse des deniers publics au service d’une politique d’investissement ambitieuse pour nos territoires, qui assure un développement équilibré sur l’ensemble de métropole afin d’assurer une juste répartition des richesses et des emplois à nos concitoyens

Modification de la gouvernance de la Société des Aéroports de Lyon : Pour Fouziya BOUZERDA, « la décision de l’État de se désengager de l’aéroport de Lyon – Saint Exupéry en procédant à sa privatisation partielle représente une réelle opportunité pour notre Métropole. Il manquait jusqu’à présent une réelle volonté de l’actionnaire majoritaire qu’est l’Etat de faire « décoller » notre aéroport. Nous avons aujourd’hui l’opportunité de débloquer ce qui entrave son développement, en co-construisant un nouveau projet avec Vinci et les autres actionnaires locaux »

Nouvelles modalités de gestion du Fonds social européen pour le volet inclusion : la Métropole avance !

 

Fouziya BOUZERDA, Conseillère déléguée à l’insertion par l’activité économique, a réuni aujourd’hui les différents acteurs de l’insertion du territoire de la Métropole de Lyon : l’occasion de présenter les nouvelles modalités de gestion des crédits « inclusion » du Fonds social européen (FSE) et de lancer la programmation FSE (appel à projets).

A partir de 2017, la Métropole assurera en effet, au titre de son rôle de chef de file de l’insertion, la gestion unifiée des crédits FSE. Cela représente 24 M € de crédits opérationnels (6 M€ par an en moyenne) et 554.000€ de crédits d’assistance technique pour la période 2017-2020.

Le choix de la Métropole de reprendre cette gestion a été concerté et partagée dans le cadre d’un dialogue permanent avec les PLIE qui géraient jusqu’à présent une partie des crédits FSE. Il a également été soigneusement préparé pour étudier le meilleur scénario de gestion et les conditions de reprises, avec des garanties d’enveloppes pour les PLIE, et le déploiement de nouveaux moyens au service de tous les territoires.

Les bénéfices à attendre de cette gestion unifiée sont nombreux :

  • Une meilleure lisibilité et efficacité de notre action publique en matière d’insertion par la réduction du nombre de gestionnaires du FSE sur le territoire
  • Une plus grande cohérence de notre action avec le financement d’opérations déclinant les orientations stratégiques de notre Programme métropolitain d’insertion pour l’emploi (PMI’e)
  • Une simplification de la gestion du FSE et une sécurisation de la trésorerie des opérateurs grâce au versement d’avances à hauteur de 50% contre 0 à 20% aujourd’hui

CONSEIL DE LA MÉTROPOLE DU 10 novembre 2016 : Règlement local de publicité métropolitain, Management de centre-ville et Nouveau marché de collecte des déchets

dsc000442

Au cours de ce conseil, le groupe CIMéT est intervenu sur 3 dossiers importants :

–  Élaboration du Règlement local de publicité métropolitain : Pour Fouziya BOUZERDA, « il est crucial que la Métropole adopte son propre règlement avant 2020 tant les enjeux sont importants »

– Soutien au management de centre-ville : Pour Roland CRIMIER, « les évaluations des dispositifs de management de centre-ville soutenus par le Grand Lyon sont positives, comme le montre le bilan 2015 des actions menées. Et c’est justement parce que ces outils présentent un intérêt certain qu’il faudrait réfléchir à leur déploiement ou mise en synergie sur d’autres territoires de la Métropole également dotés de centralités commerciales et qui sont eux aussi concernés par des problématiques d’animation de ces pôles »

Nouveau marché de collecte des déchets  : Pierre DIAMANTIDIS a rappelé que l’un des points de satisfaction pour notre groupe dans ce nouveau marché est la nouvelle organisation du travail avec la fin du « fini-parti », car dans les faits, ce mode de fonctionnement créait des problèmes de santé au travail et de qualité de service.

L’emploi à l’honneur au Village des recruteurs de Lyon

Fouziya BOUZERDA, conseillère déléguée de la Métropole de Lyon en charge de l’insertion par l’activité économique, a inauguré le mardi 8 novembre 2016 le village des recruteurs.
Succès au rendez-vous pour ce grand événement qui s’installe pour la 1ère fois Place Bellecour à Lyon : 1600 offres d’emploi, 62 entreprises et plus de 4500 candidats présents !
La Métropole de Lyon soutient le village des recruteurs qui offre l’opportunité de faire se rencontrer dans un même espace des entreprises du territoire en besoin de recrutement et des demandeurs d’emploi. Etre en contact direct avec un employeur reste le moyen le plus efficace de déclencher une embauche !

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Speed dating professionnel du Grand Hôtel Dieu

Fouziya BOUZERDA, conseillère déléguée de la Métropole en charge de l’insertion, a lancé aujourd’hui le speed dating professionnel du Grand Hôtel Dieu.
L’objectif de cette journée d’échanges est de faire se rencontrer les entreprises sous-traitantes d’Eiffage en charge du chantier de reconversion de l’Hôtel Dieu et les Structures d’Insertion par l’Activité Economique de notre territoire, afin de favoriser l’insertion professionnelle des personnes éloignées de l’emploi.
La Métropole de Lyon et Eiffage ont conclu un engagement social, qui se traduit par la réservation d’un quota de 5% de la main d’œuvre à des recrutements d’insertion (30.000 heures d’insertion), objectif qui sera inscrit dans ses contrats de sous-traitance.

Schéma métropolitain de développement économique 2016-2021 et halte ferroviaire d’Yvours au menu du Conseil de la Métropole du 19 septembre 2016

dsc000442

Au cours de ce conseil, le groupe CIMéT est intervenu sur 2 dossiers importants :

Schéma métropolitain de développement économique 2016-2021 : Pour Fouziya Bouzerda, « adopter un nouveau schéma de développement économique suite à la création de la Métropole n’a pas qu’une portée symbolique. C’est le moment de montrer l‘ambition que porte notre nouvelle collectivité sur cette compétence historique du Grand Lyon »

–   Irigny – Création d’une halte ferroviaire sur le Site d’Yvours  : Jean-Luc Da Passano a rappelé en séance les grands enjeux associés à la réalisation d’une nouvelle halte ferroviaire à Yvours sur la ligne Lyon-Perrache/Givors. Ce projet est l’une des réponses au développement des liaisons périurbaines en direction du sud de l’agglomération en développant l’intermodalité et les réseaux de transports publics

TRIBUNE DU GROUPE CIMÉT – MET’ Septembre 2016

met04_couv_270

Améliorer la qualité de l’air, une priorité pour notre Métropole!

Améliorer la qualité de l’air est avant tout un enjeu de santé publique. A l’échelle nationale, plus de 40.000 décès par an sont liés à une exposition régulière aux polluants présents dans l’air. Respirer un air plus propre est aussi un élément essentiel pour une vie de qualité en milieu urbain qui participe à l’attractivité de notre Métropole.

Avec les nombreuses compétences que notre collectivité exerce au quotidien, en matière de transports, d’habitat, ou d’énergie, nous disposons d’importants leviers pour agir.

Les efforts déployés au cours des 10 dernières années ont d’ailleurs déjà produit des effets positifs, puisque la qualité de l’air sur notre agglomération s’est améliorée sensiblement.

Aujourd’hui, le plan Oxygène permet d’inscrire la Métropole dans le cadre d’une stratégie globale, sur la base d’objectifs à atteindre conformes aux recommandations de l’OMS. Notre action en faveur de la qualité de l’air prend ainsi une nouvelle dimension autour de mesures concrètes.

C’est notamment le cas sur la question stratégique des transports, avec le déclassement programmé de l’A6/A7, la poursuite de l’effort d’investissement dans l’offre de transports en commun (1 milliard d’€ sur le mandat), l’extension du réseau de voies cyclables à 1.000 kilomètres d’ici 2020, ou encore un nouveau déploiement des services Velo’v et Bluely.

L’appui de l’association Air Rhône-Alpes sera précieux pour nous accompagner dans la mise en œuvre du plan Oxygène. Assurer un suivi et une évaluation des actions engagées au regard des objectifs fixés est en effet indispensable pour le rendre crédible.

Notre groupe soutient cette démarche de Métropole respirable répondant aux enjeux de santé publique et d’attractivité, qui sont ceux d’une Métropole du 21ème siècle.

Fouziya BOUZERDA, Présidente du groupe CIMéT (Centristes et Indépendants- Métropole pour tous)

Groupe politique à la Métropole de Lyon