Divers dispositifs relevant de la politique d’emploi et d’insertion

Marylène

Monsieur le Président, chers collègues

Les nombreuses délibérations ainsi que les montants inscrits au budget supplémentaire 2015 que nous étudions lors de de ce conseil montrent l’importance prise par la compétence emploi-insertion dans le champ d’action de la Métropole.

La Métropole assure ainsi le suivi et l’accompagnement personnalisé des bénéficiaires du RSA. Il s’agit également pour la Métropole d’organiser la gouvernance de la politique de l’insertion et de coordonner l’action des nombreux partenaires institutionnels impliqués, ou encore évaluer les résultats des dispositifs en place.

Vous l’aurez compris, cette nouvelle compétence est particulièrement riche et complexe.

Il était donc indispensable pour la Métropole de se l’approprier, de prendre le temps de la réflexion, en prenant appui sur l’expertise de l’ensemble des acteurs du territoire. Et c’est justement l’objet de la vaste concertation lancée le 28 avril dernier par Monsieur le Président la Métropole de Lyon, le Vice-Président à l’économie, David Kimelfeld, et Fouziya Bouzerda, Conseillère déléguée à l’insertion.

Cette concertation a réuni les acteurs institutionnels et associatifs de l’insertion, mais aussi, et c’est là une innovation majeure, les représentants du monde économique. La finalité, je le rappelle, est l’élaboration du Programme Métropolitain d’insertion et d’Emploi (PMIE) pour la période 2016-2020, qui constituera le schéma structurant de notre politique en la matière.

La concertation est maintenant bien engagée. 4 ateliers appuyés sur 4 thématiques majeures (le lien insertion – développement économique, les parcours, les outils et la gouvernance), ont été mis en place et se sont réunis à plusieurs reprises.

Ce qui est à souligner, et nous pouvons nous en féliciter, est la forte mobilisation des acteurs autour de cette initiative de co-construction d’une politique publique métropolitaine majeure. Elle s’est aussi manifestée dans les territoires. Le parti pris a en effet été d’associer étroitement les Commissions Locales d’Insertion dites  CLI pour disposer d’un éclairage territorial sur cette problématique. Chaque Président de CLI a ainsi été invité à élaborer une contribution. Au total, 8 CLI se sont réunies en formations plénières, dont 2 sont présidées par les élus en charge de cette politique, David Kimelfeld et Fouziya Bouzerda, réunissant élus communaux, professionnels, acteurs économiques et usagers.

Demain aura lieu une plénière intermédiaire qui sera l’occasion de faire un point d’étape sur les travaux et d’organiser un nouveau temps d’échanges avec l’ensemble des 150 structures institutionnelles et associatives partenaires. D’ores et déjà, grâce à cette forte mobilisation, nous disposons de beaucoup de matière pour alimenter le programme métropolitain.

Un élément particulier de satisfaction pour nous est la participation active des représentants du monde l’entreprise qui se sont associés aux échanges.

Cela est d’autant plus important que le programme métropolitain d’insertion et d’emploi aura comme principal objectif d’augmenter le taux d’activité des allocataires du RSA, pour sortir par l’accès à un emploi, un maximum de personnes du dispositif. Rappelons qu’aujourd’hui, sur 100.000 personnes en insertion sur le territoire de la Métropole, on compte plus de 46.000 allocataires du RSA dont 36% sont en activité.

Par le croisement des politiques publiques historiques du Grand Lyon et du Département, la Métropole dispose d’une opportunité unique de travailler sur la « chaine de l’emploi » dans son ensemble, des demandeurs d’emploi à la création d’emplois.

L’objectif est bien, en la matière, de rendre plus efficace, plus lisible et plus cohérente l’action publique.

Le défi à relever est également financier. Le RSA représente une charge très dynamique et mal compensée dont les principaux paramètres, comme le montant et les conditions d’accès, nous échappent. La Métropole consacre près de 200 Millions d’euros pour l’insertion cette année, dont 180 Millions d’euros pour le versement des prestations.

Trouver des complémentarités entre l’insertion et l’économie, c’est-à-dire disposer de nouveaux leviers d’actions afin d’améliorer l’efficacité et la lisibilité de l’action publique dans un contexte de nécessaire maîtrise des dépenses publiques : tel est le principal enjeu associé à la politique insertion-emploi aujourd’hui portée par la Métropole.

Je vous remercie.

Marylène MILLET, Conseillère métropolitaine

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Groupe politique à la Métropole de Lyon

%d blogueurs aiment cette page :