Musée des Confluences

Sans titre

Monsieur le Président, chers collègues,

Au cours d’une même séance du conseil métropolitain, nous adoptons le dernier avenant à la convention de mandat avec la SERL et les protocoles transactionnels avec les entreprises en charge du chantier, tout en délibérant sur les objectifs culturels et stratégiques du Musée des Confluences.

Quel symbole !

Le montant total des transactions financières qui ont été négociées par la Métropole s’élève à 4.5 millions d’euros.  Cela permet aujourd’hui d’apporter la sécurisation juridique et financière nécessaire pour assurer l’avenir du musée.

C’est surtout une page importante qui se tourne, celle de la construction du musée et ses nombreux aléas qui ont alimenté des débats passionnés. Nous pouvons maintenant regarder vers l’avenir, plus sereinement, et nous consacrer à l’essentiel : faire rayonner le musée des Confluences.

Et nous bénéficions pour cela de nombreux atouts :

  • L’architecture du musée, forte, originale, en relation et en écho du projet intellectuel et conceptuel du musée, fait de ce lieu ouvert à tous un véritable marqueur sur notre territoire
  • Une collection riche et variée, comprenant plus de 2,2 millions d’objets, mise en valeur dans un nouvel équipement culturel à la hauteur de l’ambition de notre grande métropole
  • Des parcours passionnants et une scénographie d’une grande qualité avec une très forte dimension pédagogique qui permet aux groupes scolaires et d’éducation populaire d’aller à la rencontre des collections et des thématiques du musée
  • L’organisation d’activités annexes autour d’ateliers, de conférences, et de spectacles qui font vivre le musée autrement

Le succès est au rendez-vous puisque la fréquentation enregistrée depuis l’ouverture du musée il y a un peu moins d’un an dépasse largement les projections initiales. Nous en sommes déjà à plus de 670.000 entrées à fin septembre 2015 soit une moyenne journalière de plus de 2.700 personnes.

C’est un réel motif de satisfaction surtout lorsqu’on regarde les chiffres dans les détails :

  • 21% du public a moins de 18 ans
  • 60% des visiteurs bénéficient d’un tarif réduit
  • plus de 20.000 pass annuels ont été vendus.

Ils confirment la vocation universelle et généraliste du musée des Confluences dont la programmation est tournée vers un large public.

La part des visiteurs non Rhône-alpins et étrangers ne cesse également de progresser, preuve de l’attractivité du musée au-delà de ses frontières métropolitaines.

Il s’agit désormais de continuer sur cette dynamique et de viser des objectifs plus ambitieux encore. Dans le cadre de sa politique culturelle volontariste, la Métropole jouera pleinement son rôle en apportant au musée des Confluences un soutien affirmé.

Néanmoins, cet appui doit s’accompagner d’une réflexion sur la nécessaire diversification des recettes afin que le musée vive plus par lui-même.  Toutes les pistes doivent être étudiées comme le développement du mécénat et des partenariats privés qui ont déjà montré leur intérêt pour ce type d’équipements.

Je vous remercie.

Fouziya BOUZERDA, Présidente du groupe CIMéT, Conseillère déléguée de la Métropole de Lyon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Groupe politique à la Métropole de Lyon

%d blogueurs aiment cette page :