LUTTE CONTRE L’HABITAT INDIGNE MONCEY/VOLTAIRE/GUILLOTIÈRE

sans-titre1

Monsieur le Président, chers collègues,

Cette délibération nous rappelle qu’en matière d’habitat indigne, la situation peut encore demeurer problématique dans le secteur Moncey-Voltaire-Guillotière, à proximité immédiate du Projet Part dieu et de son programme de construction d’immeubles de grande qualité.

Le traitement de ces copropriétés dégradées doit être une priorité de l’action de la Métropole de Lyon, en coordination avec les autres acteurs concernés que sont l’Etat et la ville de Lyon. Les enjeux sont en effet importants, en matière de logement et de cadre de vie bien sûr, mais aussi en termes de sécurité et de santé publique. La présence d’immeubles en mauvais état agit également comme un puissant frein à l’attractivité et au développement de ces quartiers pourtant situés en cœur d’agglomération.

La mise en place, depuis quelques années déjà, d’un programme d’intérêt général représente une importante étape dans le cadre de notre politique de lutte contre l’habitat indigne dans le secteur Moncey-Voltaire-Guillotière. L’intérêt de ce mode d‘intervention est de mettre à la disposition de notre collectivité une palette d’outils élargie pour améliorer concrètement les conditions de logements des habitants des immeubles concernés, en combinant, et c’est ce qui fait la force du dispositif, des mesures incitatives et coercitives.

Les aides financières directes ou l’accompagnement à projet constituent en effet la 1ère étape pour convaincre les copropriétés d’engager le plus rapidement possible les travaux indispensables de réhabilitation des immeubles vétustes et dégradés. Si ces solutions doivent être privilégiées, elles ne sont pas suffisantes en cas d’inertie des propriétaires. La Métropole peut ainsi procéder à l’acquisition des immeubles concernés, avec à la clé, la possibilité de céder le foncier à un bailleur social en vue de la réalisation de logements sociaux.

Les résultats d’ores et déjà obtenus sont encourageants, d’autant plus que les objectifs à atteindre dépassent la simple sortie de l’indignité des logements, pour concerner le développement d’une offre de logements accessible, la pérennisation des structures de gestion des immeubles pour un meilleur entretien dans le temps, ou la promotion de travaux d’accessibilité ou d’éco rénovation. Ils nous invitent à intensifier nos efforts, comme le propose cette individualisation complémentaire de programme, afin de traiter les derniers immeubles identifiés comme problématiques.

Ces actions dans le domaine de l’habitat indigne s’inscrivent pleinement dans une vision globale que porte notre Métropole pour l’avenir du quartier Part Dieu, et qui permet de mettre en œuvre une politique cohérente mais déclinée très concrètement de manière différenciée selon les secteurs d’un même quartier mobilisant des outils spécifiques sur les différents territoires d’intervention.

Je vous remercie.

Fouziya BOUZERDA, Présidente du groupe CIMéT, Vice-Présidente de la Métropole de Lyon

Groupe politique à la Métropole de Lyon

%d blogueurs aiment cette page :