Fondation HCL : Adhésion de la Métropole de Lyon

burillon_carole_lyon8_alpaca_900

Monsieur le Président, Chers collègues,

Je souhaitais intervenir aujourd’hui en séance pour rappeler les grands enjeux autour de la création de la Fondation Hospices civils de Lyon, ainsi que l’importance que revêt l’adhésion de la Métropole à cette nouvelle structure, au regard notamment des compétences que notre collectivité exerce.

Cette fondation, qui a pour mission d’accélérer le développement de projets innovants, est née de la volonté des Hospices civils de Lyon et de 4 grands groupes d’entreprises de la région lyonnaise de créer une structure indépendante au sein de la fondation pour l’université de Lyon.

L’objectif est ainsi de donner une plus grande visibilité aux projets portés par les équipes médicales des HCL  et de dynamiser la collecte des  dons pour permettre leur réalisation.  Ces actions interviennent dans 3 domaines prioritaires et essentiels :

– l’amélioration de l’accueil et le confort des patients à l’hôpital pour apporter plus d’humanité à l’hôpital sur les conditions d’attentes  et d’hospitalisation, notamment pour les  longs séjours. Sur ces questions, les attentes des usagers et du personnel hospitalier sont évidemment très fortes.

– l’accompagnement des malades au-delà des traitements, puisqu‘avec l’allongement de l’espérance de vie, certaines maladies – parmi les plus graves – tendent à se « chroniciser » et les malades doivent apprendre à vivre avec leur pathologie. N’oublions pas que la sérénité est essentielle à la guérison.

–  enfin le développement de la recherche et de l’innovation en santé. Les HCL mènent en effet des travaux de recherche sur toutes les thématiques majeures, notamment la cancérologie, l’hématologie, l’immunologie, la neurologie, les maladies rares… Mais certains de ces travaux ne bénéficient pas de financement public ou sont insuffisamment dotés.  Le rôle de la Fondation est dès lors de permettre aux chercheurs de franchir des étapes décisives, afin que de nouveaux espoirs thérapeutiques se concrétisent pour les malades et leurs proches.

Permettez-moi de détailler quelques-uns de ces projets pour bien mesurer leur utilité et leur importance.

Sur le volet « amélioration de l’accueil et le confort des patients », un projet concerne les urgences pédiatriques à hauteur de 176.000€. Les enjeux sont importants dans ce domaine car le service des urgences pédiatriques de l’Hôpital Femme-Mère-Enfant reçoit 81 000 enfants malades par an, soit 250 par jour. Cette affluence génère des temps d’attente parfois très longs car les enfants ne relevant pas des « urgences vraies » ne sont pas prioritaires. Une attente difficilement supportable pour les jeunes patients et leurs parents, ce qui peut perturber gravement les comportements et dégrader les relations entre usagers et personnel soignant des urgences pédiatriques.

Toujours sur cette thématique et pour ce qui concerne les unités de soins palliatifs, je pense aussi à la réalisation de travaux qui permettront aux patients en fin de vie d’accéder à l’extérieur des bâtiments en toute saison avec l’aménagement pour un coût de 50.000d’une terrasse de toit attenante au service de soin à Edouard Herriot et d’un patio au Centre Hospitalier Lyon-Sud.

Sur le volet accompagnement au-delà des traitements, je pourrais également citer la construction pour 200.000€ d’un pavillon au cœur de l’Hôpital Femme Mère Enfant, permettant d’offrir aux équipes soignantes la possibilité d’intégrer systématiquement l’activité physique adaptée dans le parcours de soin des jeunes patients qui souffrent d’une pathologie chronique.

Nous le voyons bien, il s’agit de projets très concrets. Les HCL, dont l’ADN est d’offrir des soins de qualité à tous les patients, quels que soient leurs revenus ou leurs pathologies, ont besoin de nouveaux leviers et de ressources complémentaires pour être en capacité de les développer. De ce point de vue, la Fondation constitue un outil particulièrement pertinent.  Parce que la personne est au cœur des défis de la médecine de demain, mais aussi parce que la santé est l’affaire de tous, ce sont bien l’ensemble des acteurs, publics et privés, qui doivent se mobiliser aux côtés de la Fondation HCL.

Et la Métropole de Lyon, dont l’ambition est de conjuguer l’urbain et l’humain, pour reprendre votre formule Monsieur le Président, y a bien sûr toute sa place.

Notre groupe votera favorablement ce rapport.

Je vous remercie.

Carole BURILLON, Conseillère métropolitaine

 

Groupe politique à la Métropole de Lyon

%d blogueurs aiment cette page :