Réaménagement de la rue Garibaldi

Sans titre

Monsieur le Président, chers collègues,

Le réaménagement de la rue Garibaldi est l’un des grands projets urbains portés par la Métropole de Lyon.

Malgré sa situation en cœur de ville, elle a été conçue dans les années 60 comme une « autoroute urbaine » pour faciliter le trafic automobile à une époque où la place de la voiture était centrale dans l’esprit des aménageurs.

L’impact le plus visible sur l’environnement urbain est sans conteste la coupure physique créée entre les quartiers situés de part et d’autre de la rue Garibaldi. Une autre conséquence est la difficulté de valoriser les espaces publics adjacents structurants comme l’auditorium de Lyon ou les Halles Paul Bocuse.

Réaménager la rue Garibaldi était donc nécessaire pour l’adapter aux exigences en matière d’aménagement et de qualité de vie qui ont beaucoup évolué depuis. Les attentes des lyonnais, et plus particulièrement des riverains, étaient d’ailleurs fortes en ce sens, comme l’indiquent les résultats de la large concertation menée autour de ce projet.

La première phase des travaux déjà réalisée sur la portion Vauban-Bouchut nous montre l’exemple de ce qu’est une requalification réussie. Le contraste est en effet saisissant par rapport à ce que nous connaissions avant.

L’axe quasi-autoroutier a été littéralement métamorphosé en une voie apaisée et inscrite dans un aménagement paysager qualitatif.  Aujourd’hui, la rue Garibaldi est devenue un espace partagé entre tous les usagers. Elle est aussi devenue un véritable espace à vivre, agréable à parcourir, en intégrant une promenade continue pourvue de 4500m2 d’îlots végétalisés, et en offrant la possibilité de profiter des terrasses installées sur les trottoirs larges et confortables pour se restaurer.

Au-delà de ces seuls aspects, le réaménagement de la rue Garibaldi s’inscrit pleinement dans un projet plus global qu’est celui du renouveau du quartier Part-Dieu, véritable cœur stratégique et poumon économique de notre agglomération.

La nouvelle tour Incity, 1ère tour de centre-ville en France labellisée Haute Qualité Environnementale, symbolise certainement le mieux la transformation en cours du quartier Part-dieu.

Je pense aussi à la réalisation, à l’angle « Garibaldi-Bonnel », du nouveau parvis des halles Paul Bocuse avec une esplanade dédiée aux piétons. Il permettra de désenclaver les halles en les reliant plus facilement au centre commercial et à la gare de la Part-Dieu également engagés dans une importante mutation.

Ces aménagements sont une contribution essentielle à la valorisation des halles Paul Bocuse qui sont la vitrine de l’excellence lyonnaise en matière de gastronomie et qui participent au rayonnement de notre agglomération. Près de 1.2 millions de visiteurs les parcourent chaque année.

D’autres grands équipements desservis par la rue Garibaldi bénéficient également de sa requalification, en termes d’accessibilité et de mise en valeur, à l’image de l’auditorium de Lyon ou de la piscine Garibaldi.

À terme, grâce à la réalisation de la 1ère tranche sur l’axe Vauban-Bouchut et la poursuite du réaménagement dans le cadre des 2ème et 3ème phases jusqu’à l’avenue Berthelot, c’est près de 2.6km de voirie qui seront transformées.

La rue Garibaldi sera alors en mesure de jouer pleinement son rôle de trait d’union entre d’une part, sur l’axe Est/ouest, le centre Part-dieu et le centre historique, et d’autre part, le parc de la Tête d’or au Nord et le parc Sergent Blandan au Sud. Elle contribuera ainsi de manière déterminante à embellir et structurer notre ville par un aménagement paysager continu.

Je vous remercie.

Fouziya BOUZERDA, Présidente du groupe CIMéT, Conseillère déléguée de la Métropole de Lyon

Groupe politique à la Métropole de Lyon

%d blogueurs aiment cette page :