Réalisation de la 10ème enquête ménages

Sans titre

Monsieur le Président, chers collègues,

Quelques mots pour rappeler l’intérêt pour notre métropole de financer la réalisation de cette 10ème enquête sur le comportement d’achat des ménages de la Région lyonnaise.

Pour élaborer nos grands documents d’orientation et de stratégie et mettre en œuvre nos politiques publiques, nous devons préalablement disposer des éléments objectifs qui permettent d’éclairer nos choix mais aussi d’évaluer leur impact.

Pour ce qui concerne plus particulièrement la politique de développement commerciale, l’enquête sur les comportements d’achat des ménages constitue un outil précieux.

Les informations collectées, portant notamment sur l’attractivité des pôles commerciaux et les habitudes de consommation, sont en effet indispensables pour alimenter notre Schéma directeur d’urbanisme commercial en cours de révision.

Ces données sont en évolution constante et nécessitent une actualisation régulière pour être pleinement exploitables. Cette 10ème édition de l’enquête ménages permettra la révision du SDUC à horizon 2020 en lui donnant un fond quantitatif fiable, mais servira aussi de support aux procédures d’évolution de notre PLU-H. En anticipant les nouvelles pratiques de consommation et donc les besoins de déplacements, elle est également complémentaire des enquêtes du SYTRAL.

La Métropole n’est pas la seule concernée. L’enquête ménage a une portée bien plus grande et trouve des applications concrètes tant à l’échelle communale qu’à celle de l’interScot. De nombreux acteurs sont ainsi directement intéressés par l’exploitation des résultats. C’est ce qui explique le caractère partenarial très affirmé de cette étude.

Pour nos communes, l’intérêt est évident. Nous disposons là d’où outil indispensable pour nous aider dans la localisation et la programmation des projets liés aux commerces et à leur environnement mais aussi dans la connaissance du fonctionnement de nos équipements commerciaux (chiffre d’affaires, zone d’influence, profil de la clientèle, situation concurrentielle, etc.) et des comportements des habitants.

C’est particulièrement utile dans un contexte où les pratiques de consommation connaissent d’importantes mutations, en lien avec les nouveaux services numériques ou le développement des circuits courts.

Je vous remercie.

Fouziya BOUZERDA, Présidente du groupe CIMéT, Conseillère déléguée de la Métropole de Lyon

Groupe politique à la Métropole de Lyon

%d blogueurs aiment cette page :