Rapport d’activités du SYTRAL

photo RC

Monsieur le Président, chers collègues,

Une intervention très courte. Le bilan du SYTRAL parle de lui-même. En examinant à la fois les résultats financiers et l’investissement, il apparait que l’ouest lyonnais rattrape un peu son retard avec l’arrivée du métro aux hôpitaux.

Mes collègues Maires le savent bien et je soulignerai simplement que ce développement est lié aussi aux orientations du schéma de cohérence territoriale (SCOT) que nous avons voté ici même, pas tout à fait à celles de la Directive territoriale d’aménagement (DTA). C’est pourquoi il faut que l’on soit plus attentif à ne pas perdre le bénéfice des investissements faits. Car la qualité des transports et leur rapidité sont liées également à une maîtrise de la circulation automobile et qu’avec l’arrivée de l’A89 et l’A45 sur des échangeurs déjà saturés, on se dirige sur de mauvais rails. Il ne faudrait pas que l’ensemble des rabattements sur ces pôles plus importants de transports en commun soit annihilé par des décisions un peu hâtives ou mal préparées comme celle de l’arrivée de l’autoroute A45.

Je parlerai du secteur Sud Ouest et attirerai l’attention de notre assemblée sur les équilibres des infrastructures routières, la pertinence des transports en commun et les efforts considérables du SYTRAL qui ont été faits en direction de nos territoires.

On a des exemples de développements généraux harmonieux le long des lignes de transports en commun puisque c’est ce qui est développé notamment sur le secteur de Carré de Soie. Les transports en commun étaient là préalablement à l’habitat et à l’économie. Je partage l’avis de monsieur Grivel sur ce sujet, c’est-à-dire d’être dans cette anticipation. C’est un nouveau tournant et de nouveaux équipements de nos territoires doivent être pensés aussi en fonction des lignes de transports en commun. Je ne parlerai pas des lignes de la Région sur le prolongement de la ligne Lyon-Saint Paul/Brignais vers la gare de Givors qui donnerait un deuxième axe très intéressant sur un secteur économique qui se situe le long de la RD342.

Merci de votre attention

Roland CRIMIER

Vice-Président de la Métropole de Lyon

Groupe politique à la Métropole de Lyon

%d blogueurs aiment cette page :