Compte administratif 2015

Sans titre

Monsieur le Président, chers collègues,

Le compte administratif 2015 qui vient d’être présenté par notre vice-Président aux Finances, Richard Brumm, revêt une importance toute particulière.

Il est le premier de notre nouvelle collectivité qui intègre les anciennes compétences départementales et les missions historiques de l’intercommunalité.

L’enjeu de ce compte administratif est ainsi de confirmer la pertinence du projet métropolitain, en démontrant qu’il est possible d’avoir un interlocuteur unique sur un même territoire qui accompagne socialement nos concitoyens, tout en assurant un projet fort de développement économique et urbain.

Le compte administratif 2015 était d’autant plus attendu sur ce terrain-là qu’il s’inscrit dans un contexte particulièrement contraint.

En premier lieu, il faut faire face à une forte baisse des dotations de l’Etat, 36 millions d’€ de moins en 2015 par rapport à 2014, soit le budget consacré à notre politique culturelle cette même année.

Nous devons par ailleurs faire preuve d’une grande vigilance, alors que nos nouvelles missions de solidarité constituent des charges dynamiques pour lesquelles nous ne maitrisons pas les principaux paramètres.

Un premier élément de satisfaction ressortant de l’analyse de ce compte administratif est la maîtrise de nos dépenses de fonctionnement.

S’agissant des dépenses sociales, et plus particulièrement de l’allocation RSA, le montant effectivement versé est inférieur au montant prévisionnel bâti sur la dynamique d’évolution constatée les années précédentes. Cela montre une décélération de la hausse du nombre de bénéficiaires entrant dans le dispositif, chiffre lui-même corrélé au nombre de chômeurs en fin de droit. C’est aussi lié à une revalorisation plus faible que prévue du RSA décidée par le Gouvernement (0,9 % en janvier 2015).

Néanmoins, il ne faut pas se réjouir trop vite.  Et c’est la raison pour laquelle la Métropole a souhaité devenir membre de droit de l’assemblée des Départements de France afin de participer aux négociations avec le gouvernement relatives à la recentralisation des dépenses du RSA.

Des dépenses contenues et un bon rendement des recettes fiscales nous permettent, à l’issue de cet exercice 2015, d’obtenir un niveau d’autofinancement satisfaisant avec une épargne nette s’élèvant à 223 millions d’€. Nos capacités d’investissement sont ainsi préservées.

Poursuivre nos efforts sur les marges de manœuvre est  indispensable pour réaliser l’ambitieuse PPI de 3.5 milliards d’€ sur le mandat qui est indispensable pour préserver le développement des entreprises et assurer l’amélioration du cadre de vie et de nouveaux services pour les usagers.

Les marges dégagées sur le fonctionnement  nous permettent également de faire face à des difficultés appelant une réaction rapide de notre part, comme l’opération de désensibilisation des emprunts toxiques mise en œuvre cette année pour un cout de l’ordre de 128 millions d’€.

Et c’est bien l’excédent du budget principal de près de 90 millions d’€ inscrit dans le compte administratif 2015 qui nous permet de couvrir le coût de la sécurisation de notre dette sans dégrader l’autofinancement.

Dégager des marges de manœuvre pour se consacrer à l’essentiel, c’est aussi privilégier les dépenses de fonctionnement les plus utiles pour répondre aux besoins des habitants.

Nous le faisons dans le cadre de ce budget supplémentaire 2016.  Alors que les charges générales baissent de 2.1 millions d’€ et que l’engagement de stabiliser la masse salariale est confirmé, des crédits supplémentaires sont prévus pour nos grandes politiques publiques,  à l’image des actions de solidarité qui constituent, rappelons-le, le premier poste budgétaire avec 30 % des dépenses totales.

Il faudra poursuivre nos efforts sur les prochains exercices. C’est bien de cette manière que nous ferons du modèle métropolitain lyonnais une réussite

Je vous remercie.

Fouziya BOUZERDA, Présidente du groupe CIMéT, Conseillère déléguée de la Métropole de Lyon

Groupe politique à la Métropole de Lyon

%d blogueurs aiment cette page :