Budget primitif 2018

sans-titre1

Monsieur le Président, chers collègues,

Puisque nous sommes en période de vœux, souhaitons que l’année 2018 voit se confirmer les signaux positifs, avec une hausse du niveau de l’emploi de +2,1% dans le Rhône, contre +1,2% au niveau national, une progression de plus de 60 millions d’€ de nos recettes fiscales, et pour la première fois depuis 5 ans, des dotations de l’Etat qui ne baissent pas.

Ces indicateurs favorables, liés à un contexte de sortie de crise, ne doivent cependant pas nous faire fléchir. La contrainte qui pèse sur nos finances est toujours présente et restera très forte dans les années à venir, avec désormais la mise en œuvre d’une contractualisation vertueuse avec l’Etat au regard de l’évolution des dépenses des grandes collectivités.

Nous devons poursuivre avec détermination nos efforts continus de rationalisation budgétaire, avec une stabilisation de la masse salariale et de nos charges générales et une baisse des subventions et participations de 0.6%.

Alors, oui la subvention au Sytral baisse de 3%, mais cette baisse a été programmée sur le mandat, et est inscrite comme telle dans nos statuts modifiés adoptés le 31 août dernier. Pour autant, le Sytral conserve sa capacité d’investissement permettant d’assurer et de développer notre offre de transports.

Ainsi bâti, notre budget permettra à la Métropole de continuer de relever ce double défi, qui consiste à assumer ses nombreuses compétences dans de bonnes conditions et à préserver un niveau d’autofinancement suffisant pour alimenter un programme d’investissement ambitieux au service du développement du territoire.

Notre capacité à dégager des marges de manœuvre nouvelles nous permettra d’entrer dans une phase plus intense de réalisation de notre programmation pluriannuelle pour la seconde partie de mandat, en portant l’année prochaine les crédits de paiement à 650 millions d’euros contre 532 millions en 2017.

Agir au quotidien dans nos différents champs de compétences, c’est en particulier décliner à travers des mesures concrètes les grands schémas sectoriels que nous avons adoptés et parmi lesquels notre schéma de développement économique, qui vise à renforcer notre compétitivité, notre rayonnement et notre attractivité, synonyme de création d’emplois.

Dans ce cadre, nous soutenons une politique ambitieuse de développement de l’entrepreneuriat, à travers la création d’une plateforme numérique de services « Métropole des entrepreneurs », ou les investissements réalisés dans les pépinières à Neuville sur Saône, Givors et la Duchère à hauteur de 9,2 M€. Nous sommes également fortement mobilisés sur l’industrie, notamment l’industrie du futur, qui nous permettra d’accueillir certains projets de restructuration. C’est de cette manière que nous maintiendrons sur le territoire de notre agglomération une base industrielle solide créatrice d’emplois. Nous avons d’ailleurs accueillis à Lyon la semaine dernière la 3ème édition du Congrès Entreprise du futur.

Ce sont aussi 8,4 M€ qui seront investis au service du rayonnement de notre agglomération dans les travaux de la Cité internationale de la gastronomie. A l’heure ou le monde de la gastronomie est en deuil, nous souhaitons plus que jamais la faire rayonner dans cette métropole qui a vu naitre l’un de ses plus illustres ambassadeurs. Son souvenir inscrit sur une fresque peinte et mise en lumière, en face des halles qui portent son nom, nous le rappelle à chaque instant.

En conclusion, nous devrons, pour conserver une dynamique qui n’est jamais acquise, poursuivre :

  • L’optimisation de nos recettes, car comme le montrent les projections budgétaires, c’est bien le dynamisme de notre territoire en matière démographique et d’implantations d’entreprises qui nous assurent une progression solide de nos ressources financières,
  • La poursuite de la mise en œuvre du chantier marges de manœuvre,
  • Enfin, l’amélioration de l’efficacité de nos politiques publiques. Assurer une évaluation systématique et permanente de nos actions est en ce sens particulièrement important.

Bien évidemment, les élus de notre groupe approuveront ce budget.

Je vous remercie.

Fouziya BOUZERDA, Présidente du groupe CIMéT, Vice-Présidente de la Métropole de Lyon

Groupe politique à la Métropole de Lyon

%d blogueurs aiment cette page :