Budget primitif 2016, Gestion de la Dette toxique, Déclassement A6/A7 et bretelle de liaison Irigny/A7, PPRT de la vallée de la Chimie… AU MENU DU CONSEIL DE LA MÉTROPOLE DU 21 mars 2016

DSC00044[2]

Au cours de ce conseil, le groupe CIMéT est intervenu sur 5 délibérations importantes :

– Budget primitif 2016

Fouziya BOUZERDA est intervenue pour rappeler quel était le grand défi à relever : « nous devons à la fois assumer nos compétences, notamment les nouvelles héritées du Département, faire face à la baisse brutale des dotations de l’Etat tout en maintenant notre autofinancement pour alimenter un programme d’investissement ambitieux au service du développement de notre territoire…
…A l’avenir, nos efforts devront être poursuivis et même amplifiés sur deux fronts :
le renforcement de l’attractivité et du rayonnement de notre Métropole, synonyme de création d’emplois et de richesses et la rationalisation budgétaire afin de limiter l’impact de l’augmentation des politiques sociales qui est structurelle, et de dégager des marges d’investissement supplémentaires »

– Gestion de la dette toxique héritée du Département : opération de désensibilisation

Intervention de Fouziya BOUZERDA : « Lors de sa création, la Métropole a hérité du Conseil Général du Rhône 140 millions d’emprunts qualifiés de toxiques dont le taux d’intérêt est indexé sur l’évolution de la parité euro-franc suisse. Aujourd’hui, le Conseil a la possibilité de donner au Président de la Métropole les moyens de tourner définitivement la page des emprunts toxiques. Nous devons nous engager dans cette voie. C’est notre responsabilité ».

– Déclassement de l’autoroute A7/A6

Jean-Luc Da PASSANO est intervenu en séance pour rappeler les grands enjeux du déclassement de l’autoroute A7/A6 sur le territoire de la Métropole de Lyon

– Bretelle de liaison Irigny/A7 nord

Jean Luc Da PASSANO a rappelé qu’il s’agit là d’un véritable projet d’intérêt métropolitain qui permettra de soulager le trafic aujourd’hui particulièrement dense au niveau du nœud autoroutier entre l’A 450, l’A 7 et la RD 383, lequel constitue la porte d’entrée du sud-ouest de l’agglomération.Qui plus est, une bretelle d’accès existe déjà. L’Etat l’avait construite en prévision de la réalisation d’un pont sur le Rhône pour relier l’A450 à la rive gauche sur la commune de Saint Fons, puis avait abandonné le projet en raison des risques industriels liées à la proximité avec la vallée  de la chimie. Cette bretelle est depuis laissée à l’abandon. Sa remise en état et son ouverture, pour un coût raisonnable au regard de l’amélioration du trafic qu’elle permettra, est indispensable.

– PPRT de la Vallée de la Chimie

Intervention de Guy BARRAL pour rappeler les incohérences de ce PPRT élaboré par les services de l’Etat

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s